Révéler les talents par les mises en situation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

En permettant aux collaborateurs d’explorer un métier, l’entreprise peut mieux capter les différentes personnalités et établir une politique de gestion des compétences concrète et fiable. Les mises en situation, associées aux tests psychométriques, donnent aujourd’hui un éclairage précis de la personnalité observée.

Le capital humain devient de plus en plus la clé de la performance globale de l’entreprise et les DRH pensent aujourd’hui leur politique de gestion des compétences en fonction des évolutions des métiers. Ils mettent d’ailleurs en place leur GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), prévue par la loi. Les mises en situation, réelles ou virtuelles, qu’elles soient pour recruter mais également pour faire évoluer les collaborateurs en interne, permettent de professionnaliser les approches en analysant le savoir-faire et le savoir-être.Mises en situation et tests psychométriques ont donc été déployés ces dernières années. Complémentaires, ils scrutent le comportement d’un individu dans une situation donnée. L’Assurance maladie des Yvelines a utilisé, en 2003, la mise en situation pour recruter 200 hôtes et hôtesses d’accueil. L’organisation les a jugé sur cinq cas concrets de types d’accueil. Un professionnel RH jouait le rôle d’un client et un autre évaluait les comportements des candidats. Pendant 5 semaines, 200 candidats ont été observés. Le résultat fut probant. Aussi, aujourd’hui, le centre des Yvelines va plus loin et met en place des mises en situation, associées à des tests psychométriques, afin d’affûter son analyse de détection des hauts potentiels pour des postes de management et d’encadrement. La DRH souhaite détecter les dons en matière de communication et de leadership. En l’espèce, elle a utilisé le test de pensée critique GAAT et le SOSIE.

Jamais éliminatoires, les tests représentent des outils d’aide à la prise de décision. Ils sont nombreux et peuvent déterminer de façon fiable les intérêts professionnels, les aptitudes managériales ou encore le style de communication. Personnalité, raisonnement, intérêts et motivations sont passés au crible.

Apport des nouvelles technologies

Du présentiel au virtuel, les mises en situation sont aujourd’hui multiples. Elles permettent d’éviter les écueils : les responsables RH cernent mieux les différents potentiels, et, les salariés comprennent davantage les rouages d’un métier. Début 2010, le groupe L’Oréal lançait un business game inédit pour élargir son recrutement en identifiant des talents à travers le monde. L’objectif était de rassembler autour du jeu 100 000 futurs diplômés. Une plateforme unique réunissait l’ensemble des métiers du groupe et permettait aux joueurs de les explorer en entrant dans la peau d’un personnage. Le but de l’opération était également de se connecter avec des étudiants des pays émergents, au sein desquels 50% du chiffre d’affaires du groupe devrait être réalisé dans les 5 ans.

Comme quoi, les entreprises ont compris que c’est en vivant les situations que les collaborateurs les comprenaient le mieux. Les mises en situation et les tests psychométriques confrontent les candidats à leurs limites. S’en dégage un consensus employeur-employé basé sur le bon sens et la confiance.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.